Effets de jeu : bend, hammer, slide...

À ce stade de votre apprentissage, vous savez jouer quelques accords pour vous accompagner. Vous n'êtes néanmoins pas sans savoir que la guitare peut aussi service à jouer des notes indépendamment des accords (notamment pour faire des solos, ou jouer des riffs...). Voyons quelques effets de jeu qui vont nous préparer au jeu en solo.

Pourquoi les effets de jeu ?

Les effets de jeu à la guitare : bend, hammer, slideGUITARE

Jouer de la musique, c'est difficile. Pas à cause de la vitesse à laquelle il faut jouer les notes (ne vous focalisez pas trop la-dessus), mais parce qu'il faut, pour que ça « sonne », mettre un peu de subtilité dans son jeu, pour ne pas que la musique soit monotone, linéaire. C'est à cela que vont vous servir les effets de jeu (en plus de pouvoir sans problème épater vos copains bourrés au bord d'un feu de bois foireux...). Nous allons voir sur cette page 4 effets de jeu :

  • le slide, aussi appelé glissé ou glissendo ;
  • le bend ou note tirée ou simplement tiré ;
  • le hammer-on (je cherche toujours une traduction non ridicule) ;
  • le pull-off.

Ces effets de jeu ont une caractéristique commune : il permettent de partir d'une note, et d'arriver à une autre note (en restant sur la même corde) avec une transition sympa (enfin, normalement…).

Le bend ou tiré

Le bend, c'est un effet de jeu mythique, popularisé par les joueurs de blues. Il s'agit de ce fameux « twiiiiiing » caractéristique des solos de guitare, qu'il vous faudra absolument maîtriser. Et c'est plus difficile que ça n'y paraît, car le bend, action de tirer une corde pour passer d'une note à une autre note plus aigüe, doit être juste (en gros, il faut que la note à laquelle vous arrivez en tirant soit bien celle qu'il fallait jouer...).

On peut élever ainsi une note d'un demi ton (l'équivalent d'une case plus haut !), d'un ton (2 cases), d'un ton et demi (3 cases, ça commence à faire...) et pour les « gros tireurs » (sans jeu de mot laid), 2 tons (l'équivalent de 4 cases !).

Pour bien tirer la corde, il faudra vous aider de plusieurs doigts, comme vous le montre le brave JP :

Le slide ou glissé

Le slide consiste à faire glisser votre doigt sur la corde après avoir joué une première note, pour arriver à une deuxième note. Vous pouvez partir de n'importe où, et arriver... n'importe où : c'est freestyle ! Voici quelques exemple par votre serviteur :

Le hammer-on ou marteau-sur (celle-ci l'est...) et le pull-off

Voyons ce fameux marteau, le hammer-on. L'image est assez parlante : on va jouer une note et se servir d'un autre doigt comme d'un marteau pour venir jouer une autre note à la suite. Quelques images valent mieux qu'un long discours, donc mettons ça en pratique :

Le pull-off, c'est en quelque sorte le contraire du hammer-on. C'est un peu plus dur à réaliser pour que l'on entende bien distinctement les deux notes : je vous conseille pour celà d'utiliser votre doigt de la main gauche pour « gratter » un peu la corde et faire sonner la note. Et voici ce que ça donne :

Nous voilà prêts !

Bien sûr, les effets de jeu sont « plus facile » à réaliser sur une guitare électrique (les cordes sont plus souples, la dirtorsion donne un petit coup de main, etc.). Mais si vous avez une guitare acoustique, n'hésitez pas à travailler ces effets dessus : ça vous renforcera la main et vous obligera à fournir un vrai travail pour les faire sonner, et vous ne serez que meilleur sur votre guitare électrique !

Avant de nous quitter, je vous propose un petit plan simple qui récapitule tous les effets de jeu que nous avons vus dans ce tutoriel : le bend, le slide, le hammer-on et le pull-off. Tous à vos grattes !

Apprendre la guitare

Cours, astuces et entraide pour devenir guitariste...